Imbolo Mbue – Prix Les Afriques 2022

Le Prix littéraire Les Afriques 2022 couronne Imbolo Mbue pour Puissions-nous vivre longtemps, traduction de l’anglais/américain par Catherine Gibert, Éditions Belfond. Elle l’emporte devant notamment Fann Attiki, et Cave  72 (JC Lattès), Oswalde Lewat, Les aquatiques (Les Escales), Estelle Sarah Bulle et Les étoiles les plus filantes (Liana Levi) ; Emelie Prophète, Les villages de Dieu (Mémoire d’encrier). Elle succède ainsi à Fiston Mwanza Mujila, couronné en 2021 pour La danse du vilain (Métailié).

« Le jury a salué un très bon récit, centré sur deux grands thèmes : la déconstruction d’un village par la pollution pétrolière d’une entreprise américaine, et la lutte de ses habitants. Si l’intrigue se déroule dans une bourgade imaginaire d’Afrique de l’Ouest, le lecteur, lui, pourrait aussi bien la situer en RDC au cœur du Bassin du Congo, dans le Nord-ouest nigérian, que dans tout le golfe de Guinée, c’est-à-dire partout où les intérêts économiques des multinationales comptent plus que les êtres humains », ont écrit les responsables de l’Association La Cène littéraire sur la page Facebook de l’association.

Avec ce prix, La Cène littéraire récompense une femme écrivaine qui a déjà derrière elle une belle carrière d’écrivaine, et un livre qui sous un style très tangible, en plus d’être accessible, pose une question sociale capitale, celle de la responsabilité sociale écologique des entreprises et de la nécessité de l’éducation des peuples.

Photo : La Cène littéraire

Le livre d’Imbolo Mbue, avec un souffle incantatoire, met en avant les réalités des compagnies d’exploitation pétrolières en Afrique, notamment au Kosawa, un village imaginaire d’Afrique de l’Ouest. Puissions-nous vivre longtemps, roman sur la responsabilité sociale et écologique des multinationales, met en avant les questions de résistance, d’espoir, de l’éducation et de résilience contre le monstre pétrolier et la corruption : « Nous formons un agrégat de tribus sans rêve commun, déclare ainsi l’un des narrateurs. Notre pays a été construit de force sur des sables mouvants qui, aujourd’hui, s’effondrent de l’intérieur. »

D’origine camerounaise, Imbolo Mbue réside aux États-Unis et est notamment l’auteure du Best-seller Voici venir les rêveurs traduit de l’anglais et publié aux éditions Belfond en 2016.

La dotation du Prix Les Afriques est constituée de : 

  • Un chèque de 6000 francs suisses offert par l’avocate Flore Agnès Nda Zoa Meiltz,
  • Une œuvre d’art de 3500 francs suisses offerte par l’artiste peintre Sénégalais Momar SECK,
  • L’achat des droits du livre primé par la maison d’édition Flore Zoa et sa réédition en Afrique noire en cas d’accord avec l’éditeur du lauréat.

Le jury Les Afriques allait ainsi : Alfoncine Nyélénga Bouya, Sada Kane, Boubacar Boris Diop, Koulsy Lamko, Bourahima Ouattara, Hortense Sime, présidé par Ambroise Kom.

Offray Crushnan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimeriez lire également:

Le prix Orange du livre en Afrique 2024 : Dibakana Mankessi, lauréat

L’écrivain et sociologue congolais Dibakana Mankessi a remporté, samedi à Rabat, le prix Orange du Livre en Afrique 2024 pour son ouvrage « Le psychanalyste de Brazzaville ». Description du livre Brazzaville dans les années 60. Le docteur Kaya est le seul psychanalyste de la ville. Sur son divan, il accueille l’élite africaine, ainsi que des européens.

Read More

Le Goncourt du printemps 2024

Annabella Morelli, vingt-trois ans, habite dans le Vieux Lyon, loin du Congo-Brazzaville où elle est née. Elle est étudiante, amoureuse et se rêve poétesse. Ses parents : un ouvrier franco-italien exilé en Afrique ; une villageoise congolaise, devenue mère trop jeune.  De son enfance, Annabella se rappelle l’odeur du karité, les danses endiablées et les éclats

Read More

Prix des libraires du Québec 2024

Essai  La société de provocation Dahlia Namian Pendant que l’on contraint les migrants à errer dans des camps ou à sombrer dans la mer, des traders de bitcoin et des pirates libertariens perfectionnent l’art de la fuite et se réfugient sur leurs mégayachts, leurs îles artificielles, voire dans des fusées à l’allure phallique. Tandis que

Read More

Jayne Phillips, Prix Pulitzer 2024 pour Night Watch

Le Prix Pulitzer, une distinction vénérée, honore chaque année l’excellence dans le journalisme, la littérature et la musique aux États-Unis. Institués par le visionnaire journaliste Joseph Pulitzer, ces prix sont gérés par l’éminente Université Columbia à New York. Du journalisme d’investigation à la critique, de la fiction à la poésie, en passant par le théâtre

Read More

« Si j’écris, c’est pour échapper réellement à une certaine solitude et pour essayer d’attirer le regard de l’autre. […] Je cherche simplement à sortir de ma solitude et mes livres sont des mains tendues vers ceux, quels qu’ils soient, qui sont susceptibles de devenir des amis »

Articles les plus consultés
Publicité

un Cabinet de conseil juridique et fiscal basé à Ouagadougou au Burkina Faso

Devis gratuit