Jeff Bezos et l’histoire d’Amazon

Jeff Bezos, de son nom complet Jeffrey Preston Bezos, est un homme d’affaires prospère. Le milliardaire américain de 58 ans fait actuellement partie des hommes les plus riches du monde. Fondateur de la célèbre plateforme en ligne, Amazon, il a également créé et acquis d’autres entreprises qui ont renforcé le leadership qu’il incarne depuis des décennies. Puisque son succès inspire, il est de bon aloi de retracer son parcours en mettant un ancrage sur les conditions de création d’Amazon, qui est incontestablement de nos jours la plus grande entreprise de commerce en ligne.

Si vous pensez au long terme, vous pouvez vraiment prendre de bonnes décisions de vie que vous ne regretterez pas plus tard

Prémices d’une vie de succès

Jeff Bezos naît le 12 janvier 1964 à Albuquerque, aux États-Unis. À sa naissance, il est appelé Jeffrey Preston Jorgensen. Son géniteur, Ted Jorgensen, âgé de dix-huit ans environ au moment de sa naissance, abandonne son fils qui avait déjà un peu plus d’un an et se remarie avec une autre femme. Sa mère, Jacklyn Gise, fait la connaissance d’un autre homme du nom de Miguel (Mike) Bezos, étudiant cubain installé aux USA. Jeune lycéenne pendant qu’elle portait Jeff en son sein, Jacklyn réussit malgré quelques difficultés, à avoir son Baccalauréat et à s’inscrire à l’université où elle est autorisée à emmener son fils durant les cours. C’est là qu’elle rencontre Bezos, les deux vivent le grand amour et se marient en 1968. Miguel Bezos décide de ce fait d’adopter le petit Jeffrey qu’il aime comme son propre fils. À partir de là, Jeff porte le nom Bezos de son père adoptif, un nom qu’il a gardé jusqu’à ce jour.   

Jeff Bezos se démarque très tôt comme un enfant surdoué. À l’école, Jeff s’impose comme le meilleur élève. À la maison, très jeune, il défait et refait tout ce qu’il voit (appareils et autres). Et même dans d’autres activités comme le football, il a des qualités exceptionnelles. Présenté comme un visionnaire et un travailleur acharné, il va créer sa première entreprise alors qu’il est encore lycéen. Il développe le Dream Institute, un camp d’été éducatif créé pour encourager la pensée créative chez les élèves de 10 à 12 ans. Après son brillant parcours secondaire, il intègre l’Université de Floride où il décroche le prestigieux Silver Knight Award en 1982. Cela lui permet par la suite d’aller à l’Université de Princeton pour étudier la physique qu’il abandonne après pour se consacrer à l’informatique, sa plus grande passion. C’est donc en informatique et en génie électrique qu’il obtient un Bachelor of Arts and Science en 1986, avec une mention très bien.      

Rien n’arrête Jeffrey Bezos dont les ambitions de réussir ne tarissent point. Il embrasse aussitôt le monde professionnel et commence à travailler en tant que Chargé de développement du réseau informatique et télécommunication de l’entreprise Fitel (First International Telecom). Deux ans après, en 1988, il est recruté comme Analyste financier de Bankers Trust Company. En 1990, il quitte cette entreprise pour la société d’investissement américaine, D.E Shaw & Co, dans laquelle il devient le plus jeune vice-président, à l’âge de 30 ans. Et la même année, en 1994, Bezos décide de démissionner de son poste pour consacrer son temps à un projet qui deviendra plus tard Amazon.

Amazon : création et expansion

Au regard des avancées de plus en plus considérables d’internet dans les années 90, Jeff Bezos, le visionnaire, entend profiter de cette opportunité qui s’ouvre au monde et particulièrement à lui. Il fait partie de ceux qui ont très tôt compris l’impact gigantesque d’internet dans le monde et ont su en profiter. En démissionnant chez D.E Shaw & Co, il souhaite se concentrer sur son projet de mettre sur pied une start-up. Son projet repose sur le livre. Bezos, également féru de lecture, rêve de créer la plus grande librairie du monde. Et seule une librairie en ligne peut proposer des millions de livres, loin du maximum de 200 000 titres qu’est capable d’offrir une librairie physique :

J’ai appris que l’utilisation du web augmentait de 2 300 % par an. Je n’avais jamais vu ou entendu parler de quelque chose avec une croissance aussi rapide, et l’idée de créer une librairie en ligne avec des millions de titres — quelque chose de purement inconcevable dans le monde physique — m’enthousiasmait vraiment. 

Pour manifester la grandeur de son rêve, il décide de lui donner le nom de « Amazon », en référence au fleuve Amazone qui, probablement le plus grand du monde, est un lieu « exotique et différent » : l’idée qu’il a de son entreprise. Le choix du nom Amazon est aussi motivé par son initiale « A » qui, comme il le souhaite, permettra à son entreprise d’être en tête ou classée parmi les premières suivant l’ordre alphabétique. Mais il faut dire qu’au début, il avait opté pour un nom qu’il voulait des plus mystérieux : « Cadabra ». Il est très vite dissuadé par ses proches qui trouvent que ce nom sonne comme « cadaver » (cadavre en anglais) et ne serait pas attractif sur le plan du marketing. Le 5 juillet 1994 à Seattle, l’entreprise est finalement créée. En compagnie de quelques amis et premiers employés, dans son garage, Jeff Bezos développe le site et le logiciel d’Amazon, et demande un investissement à ses parents qui l’aident avec un peu plus de 240 000 dollars.       

C’est en 1995 que Jeff Bezos lance son entreprise. Et le 16 juillet de cette année, Amazon a vendu son premier livre. Il s’agit d’un livre de Douglas Hofstadter intitulé: Fluid concepts and creative analogies: Computer models of the fundamental mechanisms of thought. Deux mois après, Amazon a commencé à réaliser 20 000 dollars de ventes chaque semaine. Après son entrée en bourse au NASDAQ en mai 1997, le magasin va progressivement s’agrandir et s’ouvrir à la vente d’autres articles que les livres. En 1998, l’entreprise intègre la vente des CD et des vidéos. Dès 2005, on est passé à la vente des appareils électroniques, des vêtements et des kits informatiques notamment.

En 2007, l’entreprise annonce la création d’un nouvel appareil de lecture, le Kindle, qui permet d’acheter, de télécharger, de lire et de stocker les livres électroniques. Quelques années après, Amazon commence à réaliser ses propres émissions de télévision ainsi que ses propres films, et bien plus. Aujourd’hui, l’entreprise américaine qui emploie plus d’un million de personnes est une référence mondiale dans le e-commerce. Elle a diversifié ses activités — dans les domaines de la santé, de l’automobile, de la musique, du cinéma et du sport entre autres — et a su les étendre à travers le monde, ce qui lui a permis de quitter d’un chiffre d’affaires de 510 000 dollars en 1995 pour près de 500 milliards de dollars actuellement.

Au-delà d’Amazon…

Au-delà d’Amazon, Bezos a fondé une société de vols spatiaux, Blue Origin, en 2000. Selon cette société également spécialisée dans la fabrication des produits aérospatiaux, « pour préserver la terre, notre maison, pour les petits-enfants de nos petits-enfants, nous devons aller dans l’espace pour exploiter ses ressources et son énergie illimitées ». Blue Origin a réussi le premier lancement d’une fusée en 2015, et travaille dans la construction du lanceur lourd, New Glenn, qui prévoit d’effectuer son premier vol en 2023. Aussi, l’entreprise conçoit une fusée, New Shepard, destinée au tourisme spatial. Avec à ses côtés son frère Mark Bezos, Wally Funk et Oliver Daemen, Jeff Bezos a fait son premier voyage dans l’espace le 20 juillet 2021. Une opération réussie pour Blue Origin qui a rendu son fondateur heureux durant un vol d’une dizaine de minutes environ : « Tous ceux qui ont été dans l’espace ont dit que ça les avait changés et qu’ils étaient stupéfaits, abasourdis, par la Terre et sa beauté, mais aussi sa fragilité, et je suis entièrement d’accord. »  

L’homme d’affaires américain a également racheté plusieurs entreprises, à l’instar de l’entreprise de robots transporteurs Kiva Systems en 2012. On citera également l’achat du célèbre Journal The Washington Post à 250 millions de dollars en 2013. Après cet achat, les actions du Journal ont augmenté et il a recommencé à faire des bénéfices considérables.

Devenu milliardaire en 1999, à l’âge de 35 ans, le fondateur d’Amazon prend la place de l’homme le plus fortuné du monde en 2017, en déclassant Bill Gates qui l’a longtemps occupée. Sa fortune est estimée à 112 milliards de dollars en 2018, il devient la première personne à franchir le cap de 100 milliards de dollars dans le monde. Jusqu’en 2021, il était encore en tête du classement des plus riches du monde, avec près de 200 milliards de dollars dans son compte (et même plus selon certaines sources). Mais selon le classement de juillet 2022 de Forbes, il a été déclassé par son compatriote Elon Musk et même par le Français Bernard Arnault. Il occupe désormais la troisième place avec une richesse en baisse, de 150,3 milliards de dollars.  

Après plusieurs années à la tête de cette entreprise qui l’a propulsé au sommet, Jeff Bezos a décidé de donner la main à son collaborateur Andy Jassy. La personnalité de l’année en 1999 (selon Time Magazine) a démissionné de son poste de PDG d’Amazon, le 5 juillet 2021. Il reste néanmoins le président exécutif du conseil d’administration de l’entreprise. Amazon aura donc été toute sa vie.  

Boris Noah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimeriez lire également:

Vanilla & Spices : Saveurs malgaches du Canada

Vanilla & Spices est une entreprise canadienne fondée par deux amies d’enfance, Aina et Nomena, originaires de Madagascar. Les deux amies se sont unies dans le but de fournir aux Canadiens des gousses et des produits de vanille de la plus haute qualité. Elles achètent de la vanille directement auprès des petits producteurs locaux à Madagascar et fabriquent des produits haut de gamme à la main à Toronto. De passage à Québec dans le cadre de la Mission commerciale de l’Université Laval, Aina, l’une des fondatrices a bien voulu répondre aux questions du magazine francophone OU’TAM’SI.

Read More

Le groupe Magic System : de la musique à l’humanitaire

Le groupe Magic System fait danser les populations d’ici et d’ailleurs à travers ses chansons tirées du Zouglou et d’autres sonorités africaines. C’est l’un des rares groupes de musique en Afrique que le succès n’a pas séparé, après plus de deux décennies d’existence. Au-delà de faire danser, A’salfo et sa bande ont décidé de donner du sourire aux populations vulnérables de la Côte d’Ivoire, et plus largement de l’Afrique, en créant une fondation qui porte leur nom. Un bel exemple de solidarité, d’altruisme et de philanthropie pour ce groupe qui a su construire son succès au fil de la persévérance.

Read More

Gohou Michel et ses 30 ans de carrière !

« La fête à Gohou », c’est le nom de l’événement marquant la célébration des trente années de carrière de Michel Gohou. Après l’avoir déjà fait en 2019, en Côte d’Ivoire, le célèbre humoriste ivoirien a choisi de livrer une série de spectacles en France du 20 au 27 novembre 2022 , pour fêter son admirable carrière. Une carrière qui s’est construite au fil des railleries, d’énormes sacrifices et d’une remarquable résilience. Retour sur le destin de ce miraculé.

Read More

Le quartier 418 : une marque de vêtements au service des Québécois

Le Quartier est une marque de vêtements locale qui a vu le jour en 2021, à Québec, au Canada. Ses créateurs ont voulu marquer à travers une ligne vestimentaire, l’attachement à leur quartier nommé Limoilou, qu’ils considèrent comme le meilleur de tous. Le Quartier est donc bien plus qu’une marque. Au-delà d’être une large gamme de vêtements pour hommes et femmes avec un insigne de loup, Le Quartier est un sentiment d’appartenance à une communauté qu’on entend célébrer.

Read More

« Si j’écris, c’est pour échapper réellement à une certaine solitude et pour essayer d’attirer le regard de l’autre. […] Je cherche simplement à sortir de ma solitude et mes livres sont des mains tendues vers ceux, quels qu’ils soient, qui sont susceptibles de devenir des amis »

Articles les plus consultés
Publicité

un Cabinet de conseil juridique et fiscal basé à Ouagadougou au Burkina Faso

Devis gratuit