Nancy R. Lange, artiste polyvalente et interdisciplinaire

Je me considère comme une femme-pont parce que j’aime créer des liens entre les disciplines, entre les langues et entre les gens, par des projets d’arts participatifs. Je fais beaucoup de collaborations avec des artistes d’autres disciplines, des photographes, des artistes en arts visuels, des musiciens et des danseurs, pour intégrer mon travail dans des œuvres picturales qui font partie de l’espace public et de collections muséales, ou dans des spectacles multidisciplinaires. 

Ses compétences dans divers domaines, perceptibles à travers les nombreux projets qu’elle dirige depuis des années, font d’elle une interdisciplinaire accomplie. Se définissant elle-même comme une « femme-pont », elle a collaboré avec plein d’artistes de diverses disciplines. Ce qui lui a permis de faire des tournées dans les quatre coins du Canada, au Japon, au Mexique, au Chili et aux USA, pour présenter son œuvre. 

Nancy R. Lange, l’écrivaine

Originaire de Montréal et établie à Laval, Nancy R. Lange a fait de l’écriture en particulier, et de l’art en général, sa priorité. Après avoir longtemps écrit pour des revues et des magazines, elle publie son recueil de poèmes Annabahébec (Écrits des Forges, 1995) qui est un hymne à l’amour. Elle publie ensuite d’autres recueils de poèmes tels que : Femelle Faucon (Écrits des Forges, 1999) ; Reviens chanter rossignol (Écrits des Forges, 2008) ; Au Seuil du bleu (Écrits des Forges, 2010) ; Elle est un parc abandonné (Écrits des Forges, 2014) ; Les Cantiques de leau (Marcel Broquet, 2015) ; Par La fenêtre (Écrits des Forges, 2019).

On citera enfin ses livres I would have been lost in a pink dream (Galerie Irohani Art box collection, 2015) et Traduire les lieux/Origines (Éditions de La Grenouillère, 2021). Le premier est un journal d’artiste publié au Japon, en français et en japonais. Et Traduire les lieux/Origines, son dernier livre, est une collaboration avec le photographe Robert Etcheverry, qui regroupe de petits récits et poèmes explorant divers lieux lavallois. C’est un projet qu’elle a commencé il y a environ dix ans, en invitant une photographe et trois auteurs à collaborer avec elle pour explorer les lieux lavallois et laurentiens qui lui sont chers.

« Je l’ai poursuivi dans le cadre d’un projet jumelant photographie et textes, à l’occasion des célébrations du 50e anniversaire de la Ville de Laval. Comme la Ville de Laval n’avait pas d’espace à m’offrir pour l’exposition, j’ai créé à la place un livre numérique avec narrations, visuels et musique intégrés, pour pouvoir présenter le projet dans son ensemble et le livre papier est venu plus tard, lorsque la Ville de Montréal a présenté l’exposition à l’occasion de l’ouverture du Festival de poésie de Montréal. » Ajoute-t-elle.

   

 Ce livre est la preuve de son attachement à la ville de Laval où ses parents et elle-même ont vécu une grande partie de leur vie. Il est par conséquent un panorama de ses origines et de l’histoire collective : « Jai donc visité mes origines à moi mais aussi lhistoire collective et nos rapports avec lAmérique du Sud et avec lEspagne, que jai découverts à travers lexploration des racines catholiques du Québec. Comprendre doù je viens, comme francophone et comme femme, ce qui fait que jai aujourdhui la possibilité d’être autrice, les combats que ceux et celles avant moi ont menés, ce que je souhaite léguer à ma fille comme mémoire, pour moi, cest extrêmement important. »

Le parcours de l’écrivaine canadienne a été couronné par quelques récompenses. Elle a notamment été lauréate en 2013, des Grands Prix littéraires Le Nord et du Prix de l’excellence de la ville de Saint-Jérôme organisés dans la région des Laurentides au Canada. Et par ailleurs finaliste du Prix Félix-Antoine-Savard en 1998, pour ses textes parus dans la Revue Exit.

Revue Femmes de parole

Nancy R. Lange est la fondatrice et Directrice littéraire de la Revue Femmes de parole lancée en 2021. Cette revue poétique et interculturelle internationale, un phare sur les entraves et les défis de la gent féminine, est l’estampe de l’attachement de l’artiste à célébrer la femme. À travers Femmes de parole et plusieurs autres actions, elle n’a de cesse d’impulser la liberté de la femme dont elle promeut les actions louables et à qui elle donne justement la parole.

Le dernier exemple en date est celui de l’événement de poésie « Solidarité Québec-Ukraine » qu’elle a organisé le 30 avril dernier en collaboration avec RAPPEL : Parole-Création et la Revue. Elle a invité dix poètes ukrainiennes, en direct de leur pays, ainsi que dix poètes et traducteurs du Québec, à lire leurs textes sur zoom. Les textes lus pendant cet événement seront publiés en ukrainien et en français dans un numéro spécial qui paraîtra en fin d’été 2022. Et les bénéfices des ventes dudit numéro seront versés à un fonds humanitaire en Ukraine.

Il faut dire que cette revue basée à Laval parait en trois numéros par année, en version numérique et imprimée. La version papier est publiée au Canada par les Éditions Femmes de parole. Et le co-éditeur, Les Éditions du Cygne, assure sa diffusion et sa distribution en France et dans d’autres pays d’Europe. « Chaque numéro présente une section Passerelles où deux duos dautrices du Québec, jumelés à deux duos dailleurs, offrent des poèmes de leur cru ainsi quun texte explorant la trace de l’écriture de lautrice que chacune a choisie, dans la sienne. Une deuxième section intitulée Échos et résonance regroupe des textes de femmes et dhommes qui rendent hommage à une poète décédée, sous forme de commentaires ou de textes inspirés par son œuvre. »  

Le premier numéro intitulé «Voix visibles » a mis à l’honneur l’écrivaine canadienne Louky Bersianik, décédée en 2011 à l’âge de 81 ans. Le numéro 2, « Violence et grâce », a été consacré à Anne Hébert, décédée en janvier 2000. Autrice de plusieurs récompenses à l’instar du Prix Fémina en 1982, son œuvre littéraire a inspirée de nombreux écrivains au Canada et ailleurs. Quant au numéro 3, « Résilience et dépassement », il était un hommage à la poète et éditrice lavalloise Anne-Marie Alonzo, morte en 2005.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est N.Lange-610-1.jpg.

RAPPEL : Parole-Création

Nancy R. Lange est également la présidente fondatrice de RAPPEL : Parole-Création (Regroupement des Auteurs Publics Professionnels et Emergents Lavallois). Le RAPPEL, fondé il y a un peu plus de cinq ans, « vise la promotion, la diffusion et la mise en valeur des auteurs lavallois membres et de leurs œuvres, ainsi que des membres amis, par le biais d’actions de réseautage et de production d’événements. » Ce regroupement, dont les membres sont de plusieurs domaines culturels, contribue« à l’appréciation des arts par le public lavallois au moyen de prestations artistiques de haute qualité, en réalisant et diffusant du matériel imprimé, télévisé ou numérique pour aider à faire connaître la littérature lavalloise. »

Il est donc non seulement question de valoriser la littérature dans l’espace lavallois et laurentien en l’impliquant dans des événements culturels, mais aussi de faire rayonner les auteurs lavallois à l’extérieur de la ville. Et cela prend corps avec la mise sur pied des formations et des opportunités de perfectionnement offerts aux membres, des échanges culturels avec d’autres régions ainsi qu’avec d’autres pays.

De ce fait, Nancy R. Lange a dirigé de nombreux projets et événements au sein du RAPPEL. On peut parler entre autres du Festival Gens de paroles ; avec notamment l’événement « Immigrants : Semeurs de possibles » qui était une mise en avant de l’apport des immigrants à la société. L’événement s’est soldé par la publication d’un livre collectif du même titre, qui propose en textes et en photos, des portraits de vingt-cinq immigrants lavallois ayant joué un rôle remarquable dans les domaines de la culture, des arts et de l’enseignement. On évoquera également le projet « Ambassadeurs de rivières » qui célèbre les rivières du Québec par des événements littéraires auxquels ont pris part plus de mille personnes depuis son lancement. Ce dernier projet a en grande partie permis à la poète d’être finaliste du Prix Artiste de l’année du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ)— Laval en 2020.

Crédit photo :Claudie Lévesque

Au regard de son dynamisme caractéristique depuis des années, la médiatrice canadienne s’est imposée comme une figure majeure de l’espace culturel québécois. Cela se vérifie encore plus à travers tout ce qu’elle a pu réaliser en 2021. Elle a notamment été sélectionnée par le Conseil nordique des ministres pour une mission culturelle en Islande, laquelle visait à établir des échanges de résidences littéraires sur trois ans. L’Alliance, son projet d’échange bilatéral de résidences sur deux ans, a également été adopté par la France. C’est ainsi qu’elle a bénéficié d’une résidence de création en France, où elle a par la suite fait une tournée dans quelques villes. Bien plus, elle a entre autres organisé deux festivals, a créé la Revue Femmes de parole et a publié son ouvrage Traduire les lieux/Origines.

Par conséquent, Nancy R. Lange est à nouveau finaliste du Prix du CALQ — Artiste de l’année à Laval 2022, aux côtés de l’artiste textile et marionnettiste Noémi Bélanger, l’artiste multidisciplinaire Julien Blais et l’artiste illustrateur Luc Melanson. Étant donné que « ce prix, assorti dun montant de 10000 $, vise à reconnaître un-e artiste ou écrivain-e de la région de Laval qui se démarque par le dynamisme de son parcours et lexcellence de ses réalisations récentes » ; le remporter sera donc logiquement une autre belle récompense pour son engagement et sa riche carrière artistique.

Boris Noah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimeriez lire également:

Aminata Sow Fall- pionnière de la littérature féminine africaine francophone

Aminata Sow Fall est une pionnière de la littérature de langue française chez les femmes d’Afrique subsaharienne. Son livre, Le Revenant, paru en 1976 aux Nouvelles Éditions Africaines, fait d’elle, officiellement, la première écrivaine publiée du Sénégal. Ce sera le début de son riche parcours d’écrivaine qui prendra véritablement son envol en 1979, avec la

Read More

Paulette Nardal, cette oubliée de l’Histoire

Le nom de Paulette Nardal n’est pas très connu et pourtant elle est une pionnière dans la mise en branle des mouvements de revendications pour la cause des Noirs. Elle fait partie des premiers intellectuels qui, étant donné leur courage, ont travaillé à donner la parole au monde noir au moment où il coulait un

Read More

JACQUES CHEVRIER, POUR L’ÉTERNITÉ !

Jacques Chevrier, né en 1934, s’est éteint à l’âge de 89 ans. Le professeur émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne était l’un des plus illustres critiques littéraires et théoriciens de la littérature francophone en particulier. Il a jeté son dévolu sur l’Afrique dont il a continûment exploré le terreau littéraire et valorisé la créativité de ses acteurs. Ce,

Read More

« Si j’écris, c’est pour échapper réellement à une certaine solitude et pour essayer d’attirer le regard de l’autre. […] Je cherche simplement à sortir de ma solitude et mes livres sont des mains tendues vers ceux, quels qu’ils soient, qui sont susceptibles de devenir des amis »

Articles les plus consultés
Publicité

un Cabinet de conseil juridique et fiscal basé à Ouagadougou au Burkina Faso

Devis gratuit