littérature africaine

À la rencontre de Guy Bélizaire

Alors qu’il vient de publier son deuxième recueil de nouvelles consacré à la mémoire et aux souvenirs, « Mémoires vagabondes » (Éditions Terre d’accueil), l’écrivain Guy Bélizaire revient sur cet ouvrage, sur la passion des origines (Haïti dans son cas) et sur l’Universel. Et en fait, des origines qu’on ne peut renier et une universalité qui nous interpelle.

Lire la suite

Sincères condoléances de Gisèle Ayaba Totin : au-delà de la mort…

Gisèle Ayaba Totin est une auteure d’origine béninoise. En 2019, le collectif « Dix femmes écrivaines du Bénin » qu’elle dirige fait paraître un recueil de nouvelles portant sur les histoires de famille. En 2022, elle décide de rééditer son livre Sincères condoléances, publié pour la première fois en 2016, chez La Doxa. Cette nouvelle édition, publiée en autoédition, est une version augmentée de la première.

Lire la suite

Une seule vie de Paola Elenga-Onimba

Dans son livre, Une seule vie, l’écrivaine congolaise Paola Elenga-Onimba partage l’expérience de son deuil après la mort de sa mère. Elle y aborde notamment ses rapports avec son père et, comment, avec le temps, elle essaie de s’en sortir. Perdre sa maman à l’âge de 9 ans et commencer à le réaliser à 26 ans, telle est le récit d’une jeune dame qui a dû trouver des moyens pour croire en la vie.

Lire la suite

Le continent du Tout et du presque rien de Sami Tchak

Sami Tchak est un sociologue et écrivain togolais. Il est devenu, en trente ans, une sommité du cercle des écrivains francophones reconnue dans le monde entier. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, des romans et des essais, dont plusieurs ont été traduits en italien, en espagnol et en allemand. En 2004, il est le lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique noire pour son quatrième roman La fête des masques

Lire la suite

Ndèye Fatou Kane : les masculinités, qu’elles soient paternelles ou non, devraient être des masculinités d’alliance

Ndèye Fatou Kane, féministe sénégalaise, a écrit sur le féminisme et poursuit actuellement une thèse de doctorat sur les masculinités à l’Université Paris Descartes. En 2022, elle a publié un livre hommage à son père : Au nom d’un père. Dans cette interview. Elle parle de son engagement en tant que féministe. Rencontre avec une missionnaire du féminisme.

Lire la suite

Adrienne Yabouza : écrire pour se surpasser !

La littérature centrafricaine écrite peine véritablement à faire parler d’elle et pourtant elle est aussi vieille que les indépendances africaines, si on se réfère à la date de publication du premier livre de Pierre Makombo Bamboté. Avec son recueil de poèmes intitulé La Poésie intérêt DANS L’histoire, paru en 1962, ce dernier est présenté comme le premier écrivain centrafricain publié. À côté de lui, d’autres grandes figures ont également porté la littérature centrafricaine ; à l’instar d’Étienne Goyémidé, Pierre Sammy-Mackfoy et Adrienne Yabouza entre autres. D’un parcours extraordinaire, cette dernière fait partie des chefs de file de la génération contemporaine, laquelle se démarque par la force de ses écrits qui explorent la déliquescence économique et le délitement sociopolitique de la terre centrafricaine.

Lire la suite

Frère d’âme de David Diop : lumière sur les tirailleurs africains de la Grande Guerre

David Diop est né à Paris le 24 février 1966. De mère française et de père sénégalais, il grandit au Sénégal avant de repartir en France dans les années 1980 pour ses études supérieures. Spécialiste de la littérature française du XVIIIe siècle et des représentations européennes de l’Afrique et des Africains au siècle des Lumières, David Diop est actuellement enseignant à l’Université de Pau en France. Il est auteur de trois romans : 1889, l’Attraction universelle (L’Harmattan, 2012) ; Frère d’âme (Seuil, 2018) et La Porte du voyage sans retour (Seuil, 2021).

Lire la suite

Beata Umubyeyi Mairesse : Prix Kourouma 2023

Beata Umubyeyi Mairesse a remporté l’édition 2023 du Prix Kourouma pour son deuxième roman intitulé Consolée (Éditions Autrement, 2022). Ce roman faisait déjà partie de la sélection du Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire qui a récemment été remis à l’écrivain d’origine tchadienne Nétonon Noël Ndjékéry. Ce n’est donc pas un fait du hasard qu’il soit salué par le jury du Prix Kourouma, présidé par Jacques Chevrier, lors du dernier Salon du livre de Genève.

Lire la suite

À LA RENCONTRE DE SAMY MANGA

Samy Manga : Nous ne pouvons plus nous contenter d’affirmer que l’Afrique est le continent de l’avenir tout en reproduisant les mêmes erreurs. Au regard de l’abondance des ressources humaines et naturelles dont ce continent dispose, une Afrique prospère doit absolument être possible, mais elle ne le sera que si nous avons des hommes et des femmes intelligents, forts, fiers, et résolument engagés pour sa dignité.

Lire la suite

« Si j’écris, c’est pour échapper réellement à une certaine solitude et pour essayer d’attirer le regard de l’autre. […] Je cherche simplement à sortir de ma solitude et mes livres sont des mains tendues vers ceux, quels qu’ils soient, qui sont susceptibles de devenir des amis »

Publicité

un Cabinet de conseil juridique et fiscal basé à Ouagadougou au Burkina Faso

Devis gratuit